top of page

Des mots pour expliquer et des dessins pour sourire



"Je m’appelle Chloé, d’après la Chloé de Boris Vian, celle de L’Ecume des jours.

Celle qui mourut à cause d’un nénuphar dans le poumon.

J’ai moi-même un nénuphar. Il a poussé dans mon sinus.

Il y a dix ans, nous avons déraciné ce qui n’étais alors qu’une petite pousse inoffensive.

Mais cinq ans plus tard, nous avons découvert que la fleur avait de nouveau prospéré et s’était développée dans toute la partie sinuso-maxillaire gauche.

Cela ne s’invente pas : en grec, Chloé signifie petite pousse."

Dans "Le Nénuphar, carnet de route avec un cancer", Chloé Renault raconte l’histoire de son "nénuphar", un cancer des sinus diagnostiqué alors qu’elle a 22 ans. De révoltes en questions, de déprimes en plaisirs, l’auteure met avec délicatesse et sincérité, des mots justes ou des dessins tout aussi justes sur les maux des patients et de leur entourage. "Des mots pour expliquer, accompagner, et des dessins pour relativiser et sourire." Aux éditions Marabout



Rédaction : Karin Tourmente-Leroux

Comentarios


bottom of page