top of page

Actu - Mars Bleu : mois de promotion de dépistage du cancer colorectal


Retards de diagnostic et de prise en charge, perte de chance... les conséquences de la baisse des dépistages depuis la crise sanitaire sont là : les patients débutent leurs traitements à un stade plus avancé de la maladie.

Depuis le début de la crise de la Covid-19, la Ligue contre le cancer alerte sur les retards de dépistage, notamment pour le cancer colorectal. Plusieurs études ont montré que la charge tumorale était beaucoup plus importante chez les patients diagnostiqués après le 1er confinement comme celle réalisée par des chercheurs et médecins travaillant à l’INSERM, à l’Université de Montpellier et à l’Institut du Cancer de Montpellier (ICM).


Dépister précocement pour guérir plus Plus que jamais, la Ligue contre le cancer alerte sur les risques liés aux retards de dépistage et appelle à une prévention plus efficace pour tous les cancers. Le cancer colorectal, est le deuxième cancer le plus meurtrier en France. Il est prouvé qu’avec un dépistage précoce, il est guérissable dans 90% des cas. Et pourtant, on observe un taux participation encore trop faible. En 2020-2021, 6,1 millions de personnes ont réalisé un test de dépistage du cancer colorectal, soit un taux de participation de 34,6 %. Une situation encore plus critique pour les populations qui sont loin de l’information et qui souffrent souvent de difficultés économiques et sociales. Il est primordial de mobiliser toutes les forces et tous les acteurs concernés pour encourager et faciliter le dépistage pour tous ! Nouveauté cette année : pour un accès facilité, des kits de dépistage du cancer colorectal sont disponibles en pharmacie.


Comments


bottom of page