top of page

Qu'est-ce qu'un lymphome folliculaire ?


Le lymphome folliculaire est l’un des lymphomes non hodgkiniens (ou LNH) les plus courants, il représente 20 à 30% de ces derniers soit plus de 3000 nouveaux cas en France en 2018 (Source : Santé Publique France). Le lymphome folliculaire est qualifié d’indolent c’est-à-dire qu’il évolue le plus souvent lentement et peut être asymptomatique pendant plusieurs années. Cette pathologie est plus fréquente à partir de 60 ans et n’est pas héréditaire. Les causes de ce type de lymphome est dans la plus part des cas inconnue, mais l’exposition aux pesticides est un facteur de risque de développer cette maladie.


Qu’est-ce qu’un lymphome folliculaire ?

Le lymphome folliculaire est un cancer du système immunitaire. Il correspond à la prolifération de lymphocytes B (type de globule blanc) anormaux. En se multipliant, ses cellules tumorales forment des tumeurs, qui sont généralement situées dans les ganglions lymphatiques, mais qui peuvent aussi se développer dans la rate, la moelle osseuse ou d’autres organes.


Quels sont les symptômes du lymphome folliculaire ?

Au début de la maladie, il peut n’y avoir aucun symptôme pendant plusieurs mois ou année. Souvent sa découverte se fait devant un ganglion qui augmente de taille. Ce ganglion pathologique est appelé adénopathie. Une adénopathie de lymphome n’est pas douloureuse dans la majorité des cas. Les adénopathies peuvent être multiples au niveau du cou, des aisselles et des plis de l’aine. Elles peuvent également être situées en profondeur au niveau du thorax ou de l’abdomen et découvertes sur un scanner par exemple. En cas de progression, ces adénopathies peuvent être responsables de symptômes dus à la compression comme une toux, une gêne respiratoire ou un gonflement du cou et du visage pour les localisations thoraciques ou de douleurs abdominales/dorsales, constipation, gonflement des jambes pour les adénopathies de l’abdomen. Quel que soit la localisation, ce lymphome peut être associé à des symptômes généraux comme la fièvre, les sueurs nocturnes ou la perte de poids inexpliquée.

Comment est réalisé le diagnostic du lymphome folliculaire?

Le diagnostic de lymphome est réalisé grâce à l’analyse histologique d’une biopsie de la tumeur. Cette biopsie peut être soit chirurgicale ou faite à l’aiguille en radiologie. Ce petit morceau de tissu prélevé sera analysé au microscope par un médecin anatomopathologiste. Cet examen permet de poser le diagnostic de lymphome et de donner le type histologique (ici lymphome folliculaire).

Une fois le diagnostic posé, des examens complémentaires sont nécessaires pour évaluer l’étendue, les répercussions et le pronostic de la maladie et pour réaliser le bilan pré-thérapeutique indispensable avant de débuter un traitement spécifique. La plupart du temps ces examens comprennent une prise de sang, un scanner ou TEP-scanner.



Rédaction : Dr Charline Fuseau - Hématologue à l’Institut de Cancérologie de Strasbourg, Europe (ICANS)


bottom of page