top of page

Les jours qui restent


Il y a Daniel, Catherine et Charlotte… Ils ont 52, 41 et 22 ans. Des vies très différentes. Mais ce point commun : ils ont le même hématologue. Ils ont tous les trois une maladie que l’on nomme cancer du sang. On suit leurs réactions – du déni à l’abnégation - , leurs fous rires, leurs envies, et leurs coups de blues, ces moments de "trop c’est trop !", ces moments où la non observance de son traitement risque d’être fatale à Charlotte… Mais aussi leurs espoirs, car avec un cancer comme colocataire, il faut savoir se booster.

Les auteurs de cette bande dessinée, Eric Derian et Magali Foutrier, ont su décrire un quotidien qui ressemble à des montagnes russes, comme dans la vraie vie. Quelques scènes bien vues, comme ce sentiment d’être seul au monde contre cette foutue maladie, seul face aux traitements et leurs effets secondaires. Un coup de cœur pour les pages 44 à 49, mais… pour le reste du livre, il m’a manqué un je ne sais quoi pour le grand Wouaouh.


Editions Delcourt /Mirages



Rédaction : Karin Tourmente-Leroux

コメント


bottom of page