top of page

Création du G7 Cancer

À l’initiative de l’Institut national du cancer, dans le cadre de la stratégie décennale de lutte contre les cancers, un groupe de coordination rassemblant les pays les plus avancés dans la lutte contre les cancers est officiellement lancé ce mardi 9 mai. Réunissant des organisations à la pointe de la lutte contre les cancers, ce groupe a pour objectif de renforcer la coopération entre partenaires pour accélérer la lutte contre la maladie, et en particulier pour relever les défis les plus complexes.

À l’occasion de cette première réunion, les représentants des organisations ont signé un protocole d’accord qui établit le cadre de cette coopération. Ils ont également défini les actions prioritaires qu’ils souhaitent engager et désigné l’Institut national du cancer à la présidence du G7 Cancer pour les deux prochaines années.


L’ambition du G7 cancer : accélerer les progrès contre la maladie dans le monde entier

Selon les estimations du Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), 19,3 millions de nouveaux cas de cancers et 10 millions de décès ont été recensés en 2020 dans le monde. D’ici 2040, l’estimation du nombre de nouveaux cas et de décès s’élève respectivement à 30,2 millions et 16,3 millions. Cette augmentation est en partie due à la croissance et au vieillissement de la population.

Pour lutter contre la maladie, la communauté internationale est aujourd’hui confrontée à des questions scientifiques complexes liées aux cancers et aucun pays ne dispose de la capacité de les aborder efficacement seul.

Pour faire face à cet enjeu mondial de santé publique, les membres du G7 Cancer s’appuient sur une réponse internationale concertée. Cette coopération doit permettre de coordonner leurs actions. Elle représente également un catalyseur venant compléter, renforcer les initiatives existantes et accélérer les progrès pour vaincre les cancers. Les progrès de la génétique et de la génomique liées au cancer, la médecine de précision en oncologie, le diagnostic grâce aux nouvelles techniques de biopsie liquide et synthétique, l'émergence de nouveaux traitements innovants, l'utilisation de l'intelligence artificielle et des sciences numériques offrent de grands espoirs de progrès.

Chaque organisation s'est engagée à renforcer les stratégies et les actions de lutte contre les cancers. Elles partagent une ambition, une vision et des priorités communes. Cette collaboration offre de nouvelles opportunités dans le partage des connaissances et de l'expertise. Elle permet de capitaliser sur les initiatives existantes, d’en développer de nouvelles et de proposer des solutions pour améliorer la coopération internationale dans la lutte contre les cancers.

En effet, cette coopération devrait permettre d’améliorer la connaissance des mécanismes des cancers, accélérer le transfert des découvertes scientifiques et leur application clinique, et stimuler l'innovation à l'échelle internationale. Les initiatives du G7 Cancer viseront à faciliter les échanges sur ces questions en créant un environnement favorable au développement des connaissances, en partageant et en développant des initiatives réussies.

En réunissant les meilleures expertises, les ressources et les connaissances des partenaires du G7 Cancer et au-delà, les organisations entendent accélérer la recherche et le développement de l’innovation contre les cancers.

Avec des engagements et des priorités communs définis aujourd'hui, l’ensemble des partenaires du G7 Cancer vise à faire progresser la lutte contre les cancers pour tous les patients.

Les quatre priorites du G7 cancer Lors de cette première rencontre, chaque organisation a présenté les thèmes et actions prioritaires qu’elle souhaite voir traiter au sein du groupe. Les thématiques qui ont fait consensus et ont été retenues pour les prochaines années portent sur :

  • une stratégie internationale de données, axée sur les cancers pédiatriques ;

  • les cancers de mauvais pronostic (pancréas/œsophage/estomac et foie) ;

  • les inégalités en matière de cancer ;

  • la prévention (précancer, programmes de dépistage, détection précoce).

Afin d'agir sur ces priorités, les quatre actions suivantes ont été proposées :

  1. Conférence internationale sur la stratégie des données sur les cancers pédiatriques.

  2. Dialogue international sur les cancers du pancréas, du foie, de l'œsophage et de l'estomac.

  3. Groupe de travail sur les inégalités en matière de cancer.

  4. Groupe de travail sur la prévention et précancer.

Les actions du G7 Cancer s’articulent autour de trois piliers, présentant chacun un objectif :

  • Le FORUM, pour maximiser la coopération sur les meilleures pratiques et le partage d'informations ;

  • La FACTORY, pour soutenir, développer et mettre en œuvre des programmes de coopération internationale ;

  • Le PLAIDOYER, pour renforcer la mobilisation internationale dans la lutte contre le cancer

Toutes les décisions du G7 Cancer sont prises sur la base du consensus. Enfin, la présidence et le secrétariat du groupe sont confiés à l’Institut national du cancer pour les deux prochaines années.

Source : communiqué de presse e-cancer.fr


コメント


bottom of page